Alexandre Cloutier

Alexandre Cloutier

Université du Québec à Chicoutimi
Natif du Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier manifeste dès son jeune âge un vif intérêt pour la démocratie, les droits de la personne ainsi que la politique.

Détenteur d’un baccalauréat en droit de l’Université d’Ottawa, d’une maîtrise en droit international public à l’Université de Cambridge, d’une maîtrise en droit constitutionnel à l’Université de Montréal et membre du Barreau du Québec, il a joint, en 2018, l’équipe de direction de l’Université du Québec à Chicoutimi à titre de vice-recteur aux partenariats et secrétaire général.

Alexandre a été clerc du juge Charles Gonthier de la Cour suprême du Canada en 2002, député de Lac-Saint-Jean à l’Assemblée nationale de 2007 à 2018 et ministre aux Affaires intergouvernementales du Gouvernement du Québec et ministre responsable de la Côte-Nord et du nord du Québec de 2012 à 2014. Il a également mené deux courses à la chefferie du Parti Québécois. Au cours de sa carrière politique, il a fait preuve d’un leadership rassembleur et a su gagner la confiance de la population, de tous les horizons, ce qui fait de lui un ambassadeur corporatif de premier plan. Homme de bonne volonté, il se soucie autant du chemin à emprunter que des résultats à obtenir.

Très engagé dans la communauté, il s’implique au sein de plusieurs conseils d’administration et agit régulièrement à titre de président d’honneur lors d’activités caritatives en lien avec l’éducation, la santé et les saines habitudes de vie des jeunes et de la population. Passionné de sa région depuis toujours, Alexandre est un fervent amateur de plein air et de tous les trésors cachés dont regorge la forêt boréale. Sportif accompli, il s’entraîne de façon assidue en vélo de montagne, course à pied et ski de fond, et est un véritable mordu de la pêche à la mouche!

« C’est avec plaisir et fierté que je me joins à l’organisation CORAMH à titre de gouverneur. Je suis très sensible à sa mission d'informer, de sensibiliser et d'éduquer sur les maladies héréditaires et je crois qu’ensemble, aujourd’hui, nous pouvons contribuer à la santé de demain. »